FAITH AND GLOBALIZATION AVEC MIROSLAV VOLF

Les processus de changements sociétaux et les phénomènes de globalisation concernent toutes les sphères de la vie et interagissent également avec les croyances des hommes. De là découlent des enjeux théologiques et sociétaux auxquels il s’agit de répondre par un dialogue commun.

Dans un monde de plus en plus globalisé, des tensions politiques, économiques et religieuses affectent notre milieu de vie. La violence et la terreur utilisent des motifs religieux, ce qui mène à des discours politiques dictés par la peur. Un dialogue conscient et mené sur la durée à propos d’aspects choisis de la foi et de la globalisation peut conduire à une cohabitation réconciliée et paisible dont le 21ème siècle a urgemment besoin.

Quelles sont les exigences d’une relation entre les vérités de la foi et un pluralisme politique ? Quels sont les défis que doivent surmonter les différentes religions par rapport à un monde en globalisation ? Comment les efforts de dialogue au sujet des frontières culturelles, politiques et religieuses peuvent-ils contribuer à un processus de réconciliation dans un monde de violence ? Les prises de conscience théologiques pour la promotion de la paix peuvent-elles porter ses fruit ou vont-elles au contraire renforcer les frontières et créer de nouveaux conflits ?

Les deuxième journées d’étude pour le renouveau théologique et sociétal en juin 2015 s’ont intéressé à ces questions actuelles et difficiles. Le conférencier principal a été Miroslav Volf, professeur de théologie systématique à l’Université de Yale. Les trois champs d’études sont la globalisation, le dialogue interreligieux et la réconciliation.